Catherine Frot : invitée d’honneur

Catherine Frot est l’invitée d’honneur du 38e festival de Bastia, Arte Mare !

Au théâtre, elle a joué Giraudoux, Beaumarchais, Tchékov, Ionesco, Beckett… Obtenu un Molière en 1995 dans Un air de famille d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, en 2016 dans Fleur de Cactus de Barillet et Gredy. À la télévision, rappelons Mont Oriol de Serge Moati, La Cerisaie de Peter Brook, Jacques le fataliste et son maître de Claude Santelli, Le dernier été de Claude Goretta, L’affaire Christian Renucci : le combat d’une mère de Denys Granier-Deferre, La tueuse Caméléon de Josée Dayan…

Après l’École de la Rue Blanche, puis le Conservatoire, Catherine Frot est co-fondatrice en 1978 de la Compagnie du Chapeau Rouge, à laquelle se joindra bientôt Jean-Pierre Darroussin. Elle fait sa première apparition à l’écran en 1980 dans Mon oncle d’Amérique d’Alain Resnais.

Depuis 1986, elle a joué dans plus de soixante films, été nommée dix fois aux César du cinéma, obtenant celui de la meilleure actrice dans un second rôle en 1997 pour Un air de famille de Cédric Klapisch et celui de la meilleure actrice en 2016 pour Marguerite de Xavier Giannoli.

Héroïne d’œuvres qui revisitent le patrimoine comme Vipère Au Poing où elle interprète une inoubliable Folcoche et Boudu de Gérard Jugnot, elle joue par ailleurs de tous les registres. (1)

Son talent comique fait merveille dans Un air de famille de Cédric Klapisch, Le Dîner de cons de Francis Veber, Chouchou de Merzak Allouache, Imogène McCarthery de Franck Magnier et Alexandre Charlot, Bowling de Marie-Castille Mention-Schaar entre autres.

Elle excelle chez  Albert Dupontel, Pascal Thomas, les frères Larrieu, Éric-Emmanuel Schmitt…

Campe des personnages attachants comme dans Les Saveurs du palais de Christian Vincent où elle incarne Hortense Laborie, la première femme cuisinière à l’Élysée, choisie par un François Mitterrand qu’interprète Jean D’Ormesson.

Elle porte avec la même maîtrise les rôles dramatiques. Vedette de Chaos, film engagé de Coline Serreau, elle incarne avec retenue la terroriste repentie de la trilogie de Lucas Belvaux ,la pianiste secrète de La Tourneuse de pages ou la mère inquiète de L’Empreinte de l’ange.

Elle est cette année à l’affiche du dernier film de Lucas Belvaux, Des hommes.

(1) A Zerga (Vipère au Poing doublé en langue corse) sera programmé et présenté par Catherine Frot à l’occasion de sa venue. Voir la rubrique des films thématiques