Compétition du film corse

La compétition du Film Corse et son jury

Programmation au Théâtre à partir du dimanche 2 octobre

LA COMPETITION

9 films corses qu’ils soient produits, écrits ou réalisés par nos compatriotes. Du long aux courts métrages, en passant par les 52 mn, de la fiction au documentaire, la volonté du festival d’offrir à ces films une belle mise en lumière.

 

 

9 filmi corsi, ch’elli sianu prudutti, scritti o rializati da artisti isulani. Da u filmu longu à i filmetti, passendu per i 52 minuti, da a finzione à u documentariu, a vuluntà di u Festivale hè di porghje à sta creazione una messa in lume bella meritata. 

 

AFRIKA CORSE, 90 min théâtre dimanche 2 octobre 20h

CORSE 1974 : A la suite du décès de leur mère, trois frères, Brutus, Anto et Mathurin, nés dans une période trouble de la guerre, et dont aucun des actes de naissance n’est répertorié, apprennent lors de l’ouverture du testament que l’un d’eux est né d’une relation illégitime avec un officier SS. Celui-ci seul aura droit à la part de son père, à savoir le trésor de Rommel.

De X-Making à Afrika Corse en passant par Fin de règne, la vis comica des films de Gérard Guerrieri ne faiblit pas. Incontestablement, le film le plus drôle du festival.

 SCENARIO : Gérard GUERRIERI

REALISATION : Gérard GUERRIERI

IMAGE : Christophe LARUE

SON : Brice PICARD

MUSIQUE ORGINALE : Thomas KINANY

MONTAGE : Laurent HOCHART

PRODUCTEURS : INJAM PRODUCTION/VIA STELLA.

AVEC : Michel FERRACCI, Jacques LEPORATI, Gérard GUERRIERI, Sarah-Laure ESTRAGNAT, Pierre ANTONETTI, Fabien JEGOUDEZ, Lucie PELTIER, Elisabeth RETALI, Edea DARCQUE, Xin WANG, Coco ORSONI, Robert ARCHIAPATTI, Pierre Laurent SANTELLI, Don Pierre SALASCA, Carla FONTAINE

 

 

LA REGLE DU JE, 52 MIN 05

 

Trois ans après sa naissance, une autre venue au monde de l’enfant a lieu : l’entrée à l’école. C’est un moment de passage fascinant où l’enfant va apprendre à dire « Je » et devoir prendre sa place au sein d’un groupe. Anne de Giafferri a passé une année à l’école U Rustincu de Furiani, dans la classe bilingue français-corse de Valérie Casalta à filmer les enfants de petite section de maternelle, à les observer dans leurs apprentissages de la vie, de la langue, de la culture et de l’école, recueillant les impressions de cette traversée, sur le vif. Nous aussi, spectateurs, nous serons au plus près de ces enfants, assis sur les petites chaises, accroupis au bord des lits, à la hauteur des lavabos. Nous vivrons alors la fabuleuse histoire d’un monde enfantin, celle, singulière, de l’appréhension de soi, de l’autre et ainsi, le dessein d’une société qui se compose.

 

SCENARIO / REALISATION : Anne DE GIAFFERRI

IMAGE : Anne DE GIAFFERRI

SON : Anne DE GIAFFERRI

MONTAGE : Martine ARMAND

PRODUCTEURS : fabienne SERVAN SCHREIBER et estelle MAURIAC, CINETEVE PRODUCTIONS – en coproduction avec FRANCE 3 CORSE VIASTELLA ET EOLIENNE

DISTRIBUTEUR : CINETEVE PRODUCTIONS

AVEC : Valérie CASALTA, professeur des écoles bilingue ; Andrée DESANTI, assistante (ATSEM); Evelyne BUTELLI, auxiliaire (AVSI) et leurs élèves ABYGAËL, Andria, Ange-Marie, Annalea, Anna-Livia, Antoine, Carla-Maria, Chiara, Clara, Elena, Elisa, Enzo, François-Marie, Giulia, Hayden, Ilona, Jean-Dominique, Lelia, Léonard, Lorenzo, Lou, Lisandru, Margaux, Paul-Marie, Rafaël, Raphaël, Sarah, Victoria de la petite section de maternelle de l’école U Rustincu à Furiani. Avec la voix de Miloud KHETIB

 

Musique originale: Mathias DESMIER

 

 

LES FIANCES D’IMILCHIL, 52 MIN

 

Imilchil est un village situé à plus de 2000 mètres d’altitude, dans le haut Atlas marocain. Une légende locale raconte l’histoire d’amour tragique d’un jeune homme de la tribu Aït Ibrahim et d’une jeune femme de la tribu des Aït Yaaza. Les parents s’étant opposés à leur union à cause d’une rivalité ancestrale entre les deux tribus, les larmes des deux amants donnèrent naissance à deux lacs jumeaux dans lesquels ils périrent noyés. Leurs parents repentis décidèrent, afin que cela ne se reproduise plus, qu’une fois par an, leurs progénitures, jeunes garçons et jeunes filles se choisiraient et se marieraient librement. De cette légende est né le festival des fiançailles d’Imilchil.

 

PRODUCTEURS : Angelica RUTIGLIANO, ANGIE’FILMS

SCENARIO / REALISATION : Léandre-Alain BAKER

IMAGE : Jean-Marc VICQUERY

SON : Balthazar BOYER

MONTAGE : Nicolas GRENDANA

DISTRIBUTEUR : WINDROSE DISTRIBUTION

 

AVEC : Insaaf Ben Asker, Mohamed OUROU, Saïd OUCHAKOU, Saïd OUNIAH

 

A LA RECHERCHE DE STUART DE CORSE, 53 min

 

C’est de cette photo au doux sépia passé, trouvée dans un tiroir de la maison que part ce film. On y voit ma famille Stuart et Parsi sur les hauteurs de Castifao, notre village en Corse. Il y a mon grand oncle, Théophile Stuart et son fameux canotier, ma grande tante Eugénie, leurs deux fils aux boucles blondes, Jacques et Henri cousin germains de mon père, à leurs côté en costume de petit marin. Je suis toujours restée rêveuse devant cette photo… Et remontent soudain à ma mémoire, les histoires que nous racontait mon père. Celle la plus fascinante de cette aventureuse journaliste anglaise, Edith Southwell, qui arriva en 1930 dans notre village Castifao intriguée par la présence de ce nom Stuart dans ce lieu isolé.

 

SCENARIO / REALISATION : Isabelle BALDUCCHI,

 

IMAGE : Isabelle BALDUCCHI, Thierry HERVIEUX, Jérôme MARCHINI, Serge BELLEFLEUR

SON : Godefroy GIORGETTI, Thomas AGUETTAZ

MONTAGE : Elisabeth SACIER

PRODUCTION / DIFFUSION : ZIA MARIA FILMS, FRANCE 3 CORSE VIA STELLA, FRANCE TELEVISIONS

 

LA TRAVERSÉE MOCKY (Portrait d’un homme libre)

 

C’est au cours d’une traversée entre Marseille et Bastia que Jean-André Bertozzi, photographe, rencontre Jean-Pierre Mocky pour traverser sa carrière…

Jean-Pierre Mocky revient au festival, captif d’une écriture sans concession mais pas sans tendresse.

 

SCENARIO / REALISATION : Jean-André BERTOZZI

IMAGE : Thomas Silvert / Jean-André BERTOZZI

SON : Jean-Philippe RADISSON

MONTAGE : Florence VALERY / Thomas SILVERT / Jean-André BERTOZZI

PRODUCTEURS : CORSESCA PRODUCTiON / ARTE MARE

AVEC : Jean-Pierre MOCKY, Jean-André BERTOZZI.

 

 

SANDTOWN PROJECT, 32 MIN

Présent dans le quartier de Sandtown, un quartier majoritairement afro-américain de Baltimore (USA), un groupe d’artistes muralistes témoignent de la rage, de la révolte et de l’espoir des résidants de leur communauté. Ils affrontent avec courage et créativité de profonds traumatismes sociaux. Leurs interventions mettent l’accent sur le racisme, la répression et la revendication de la justice sociale, comme suite à la mort de Freddie Gray, un afro-américain du quartier assassiné par la police en avril 2015. Les fresques racontent les réactions communautaires aux abus policiers et aux divisions raciales et ethniques fréquentes dans la ville. Ce travail a été capté par la photographe Léa Eouzan qui dresse également un portrait des artistes descendus dans la rue en forme de protestations pour exiger un changement social.

 

Pour ceux qui ont aimé Entrez, on ferme le film de Léa Pieri et Francescu Artily et pour ceux qui ne connaissent pas encore le travail de ces deux passionnés de l’image.

 

SCENARIO / REALISATION :   Francescu ARTILY

IMAGE : Francescu ARTILY

SON :     Montage son et musique originale : Jean-Florent CHATILLON-CASANOVA

MONTAGE :       Francescu ARTILY

TRADUCTION SOUS-TITRES : Julien LAFAYE

PRODUCTEURS : WHITE CHESTNUT PRODUCTION / BALTIMORE, ÉTATS-UNIS, 2016

DISTRIBUTEUR : WHITE CHESTNUT PRODUCTION

AVEC : Léa EOUZAN-PIERI, Ernest SHAW, NETHER, Megan LEWIS, Bat FAVITSOU, ADAM STAB, Pablo MACHIOLI, Gary A.MULLEN, Ken GROSSINGER

 

JUSQU’ICI

 Dans un monde en ruine, Ethan, un jeune homme ayant tout perdu est pris dans l’affrontement entre deux camps de survivants. Commence alors une traque qui le ramènera à son lourd passé.

SCENARIO : Ilona CODACCIONI et Ange GUILLIOTIEZ

REALISATION : Ilona CODACCIONI et Ange GUILLIOTIEZ

IMAGE : Ilona CODACCIONI

SON : Jean-Paul CODACCIONI

COMPOSITEUR : Jim ESTAY (JIMIDJEE)

MONTAGE : Ilona CODACCIONI et Ange GUILLIOTIEZ

AUTOPRODUCTION

AVEC : Anghulu GUILLIOTIEZ, Ilona CODACCIONI, Gérard GUERRIERI, Jim ESTAY

 

THEY WILL NOT HAVE ME (ILS NE M’AURONT PAS) 12mn

Dans un monde où l’humanité se meurt, Bob Newton fera tout pour retrouver sa femme et son fils cernés par la mort.

SCENARIO : Ilona CODACCIONI

REALISATION : Ilona CODACCIONI

IMAGE : Ilona CODACCIONI

SON : Jean-Paul CODACCIONI

COMPOSITEUR : Jim ESTAY (JIMIDJEE)

MONTAGE : Ilona CODACCIONI

AUTOPRODUCTION

AVEC : Justin Christopher VAUGHN

 

Deux films d’Ilona Codaccioni qui explore avec Ange Guilliotiez les territoires inquiétants du genre post-apocalyptique. Un clin d’œil bienvenu à la thématique !

 

PREMIER JOUR, 14 min

 

Safia, jeune policière de 25 ans, réalise son rêve et intègre le prestigieux 36, quai des orfèvres, après 5 années de service à Clichy-sous-Bois. Par un curieux concours de circonstances, elle se retrouve confrontée, dès son premier jour de service à un dangereux caïd qui la met rudement à l’épreuve.

 

Le festival avait reçu l’acteur. Il accueille aujourd’hui également le scénariste.

 

SCENARIO : Ange BASTERGA

REALISATION : Yohann CHARRIN

IMAGE : Reynald CAPURRO

SON : Sammy NEKIB

MONTAGE : Alain JOBARD, Sammy NEKIB

PRODUCTEURS : Eric PELLEGRIN, Yohann ZVEIG

AVEC : Ange BASTERGA, Anissa ALLALI, Alain FIGLARZ, Thierry NEUVIC

 

LE JURY

Séréna REINALDI, Présidente du jury

Comédienne, scénariste, réalisatrice, féministe. Elle a créé un spectacle, Il était encore une fois, avec quinze femmes détenues à la Maison d’Arrêt de Fleury Mérogis, et réalise son premier film documentaire qui retrace cette expérience. Elle écrit son prochain spectacle solo, Bambina L’histoire d’une call-girl qui fait tomber le pouvoir. Elle poursuit son engagement et sa volonté d’artistes au service des questions qui l’interpellent comme la parité, l’égalité et le rôle de la femme dans notre société, en lycées REP, sur scène et dans son écriture.

 

 

Zelda COLONNA-DESPRATS

Docteur en arts-plastiques, esthétique et sciences de l’art et professeur de philosophie, le travail de Zelda Colonna-Desprats met en scène les liens entre chirurgie, pathologie, bioéthique et arts-plastiques, mais interroge aussi le corps amoureux dans le cadre des rapports de force du désir. Après un premier court-métrage sur ces thèmes KRANK, elle prépare un moyen-métrage fantastique sur la question des migrants.

 

 

Alix FERRARIS

Eternel apprenti du cinéma, il débute une nouvelle histoire dans l’administration et la direction de production en fiction. Egalement président du festival U FILM CORTU « Les Nuits MED » organisé par la Diffusion KVA, il favorise l’émergence des jeunes talents de la diversité en Corse.

 

Jocelyne CASTA

Directrice de la médiathèque du Centre culturel Alb’Oru. Présidente du Jury du Prix du livre Corse.

 

 

Ghjermana DE ZERBI

Ghjermana de ZERBI, bastiaise par son père et issue des rudes et résistantes terres du Boziu par sa mère, fut professeur d’italien puis de langue et civilisation corses dans une vie antérieure.

Autrice d’une mémorable anthologie du chant corse, Cantu Nustrale, elle dériva avec jubilation sur l’ouvrage collectif Almanaccu bastiacciu, à la gloire exclusive de la ville en question avant de suivre corps et âme dans Estru Spiritosu, dix mauvais esprits satiriques, vieux poètes classiques à la muse impertinente et drôle.

Elle tente aujourd’hui sans y parvenir de recréer la geste de son quartier natal, l’antique Terranova, berceau de Bastia.

 

Marie LIMONGI MARCHETTI

Professeur agrégé de Lettres au lycée Giocante de Casabianca, a publié aux éditions Albiana, les Carnets de voyage en Italie d’un écrivain corse de Salvatore Viale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.