La compétition méditerranéenne

La compétition du film méditerranéen et son jury

Projections tous les soirs 19h et 21h30 au Théâtre; rediffusions à l’Alb’Oru et au Régent

 

Les films


3000 NUITS

PALESTINE, 103 min

Année 80, à la veille des évènements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée.

 Née à Amman d’un père palestinien et d’une mère américaine, Mai Masri est une documentariste renommée pour son travail pendant et après la guerre civile libanaise (Beirut Diaries, War Generation) ainsi que pendant différents événements du conflit israélo-palestinien (Children of Shatila, Frontiers of Dreams and Fears). 3000 nuits est sa première fiction.

 SCENARIO / REALISATION : Maï MASRI

IMAGE : Gilles PORTE

MONTAGE : Michèle TYAN

PRODUCTEURS : Charlotte UZU, Les Films d’Ici, Maï MASRI – Nour Production & Sabine SADAWI – Orjouane Productions

DISTRIBUTEUR : JHR Films – Jane ROGER

AVEC : Maisa Adb ELHADI, Nadera OMRAN, Abeer HADDAD & Zais QODA


HEDI

TUNISIE, 88 min

Kaïrouan en Tunisie, peu après le printemps arabe. Hedi un jeune homme sage et réservé aimerait en finir avec la tradition qui l’étouffe. Il doit se marier, mais fait la rencontre d’une autre femme qui va bouleverser sa vie.

Meilleur premier film et Ours d’argent du meilleur acteur au festival de Berlin, « Hedi » est un long métrage coproduit par les réalisateurs belges, les frères Dardenne. Premier film tunisien projeté à la Berlinale en vingt ans, Hedi montre le dilemme de la jeunesse tunisienne tiraillée entre partir ou rester dans un pays en pleine crise économique.

SCENARIO / REALISATION : Mohamed BEN ATTIA

IMAGE : Frédéric NOIRHOMME

SON : Faouzi THABET

MONTAGE : Azza CHAABOUNI, Ghalya LACROIX Hafedh LARIDHI

PRODUCTEURS : NOMADIS IMAGES, LES FILMS DU FLEUVE

DISTRIBUTEUR : France : BAC FILMS

AVEC : Majd MASTOURA, Rym BEN MESSAOUD, Sabah BOUZOUITA


 

NOCES

BELGIQUE/FRANCE/LUXEMBOURG/PAKISTAN, 95 min

Zahira, 18 ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage selon la tradition pakistanaise. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son frère aîné et confident, Amir.

Troisième long-métrage de Stephan Streker (Magritte du Meilleur film pour Le Monde nous appartient), NOCES, sélectionné au Festival du Film de Toronto a obtenu un double prix d’interprétation au Festival du Film d’Angoulême.

SCENARIO : Stephan STREKER,

EDITEUR : Jérome GUIOT, Mathilde MUYARD

REALISATION : Stephan STREKER

IMAGE : Grimm VANDEKERCKHOVE

SON : Olivier RONVAL

MONTAGE :

PRODUCTEURS : Michaël GOLDBERG, Boris VAN GILS, DAYLIGHT FILMS / FORMOSA PRODUCTIONS / TARANTULA LUXEMBOURG / MINDS MEET / BODHICITTA WORKS

PRODUCTION DESIGNER: Catherine COSME

DISTRIBUTEUR : JOUR 2 FÊTE

AVEC : Lina EL ARABI, Sébastien HOUBANI, Babak KARIMI, Neena KULKARNI, Olivier GOURMET, Alice de LENCQUESAING, Zacharie CHASSERIAUD, Aurora MARION


FAIS DE BEAUX RÊVES

Italie, 133 min

 

Turin, 1969. Massimo, un jeune garçon de neuf ans, perd sa mère dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours après, son père le conduit auprès d’un prêtre qui lui explique qu’elle est désormais au Paradis. Massimo refuse d’accepter cette disparition brutale.

Année 1990. Massimo est devenu un journaliste accompli, mais son passé le hante.

Présenté en ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, adapté du roman autobiographique éponyme de Massimo Gramellini (Fais de beaux rêves, mon enfant, Robert Laffont), ce film reprend magistralement tous les thèmes fétiches de l’œuvre de Bellochio depuis Les poings dans les poches.

 

SCENARIO : Valia SANTELLA, Edoardo ALBINATI, Marco BELLOCCHIO

REALISATION : Marco BELLOCCHIO

IMAGE : Daniele CIPRI

SON : Gaetano CARITO

MUSIQUE ORIGINALE : Carlo CRIVELLI

MONTAGE : Francesca CALVELLI

 

PRODUCTEURS : IBC MOVIE , KAVAC FILM  , RAI CINEMA

COPRODUCTION: AD VITAM production

AVEC : Valerio MASTANDREA, Bérénice BEJO, Guido CAPRINO, Nicolo’ CABRAS,

Dario DAL PERO, Barbara RONCH


ABLUKA – SUSPICIONS

TURQUIE, 119 min

Istanbul dans un futur proche : Kadir purge une peine de 20 ans de prison et se voit proposer une libération anticipée. En échange, il s’engage à aider la police dans la traque contre le terrorisme et accepte d’être leur informateur. Une fois dehors, Kadir reprend contact avec son petit frère Ahmet, mais ce dernier ne semble pas trouver intérêt à renouer avec son aîné. Autour d’eux, c’est un chaos politique total.

 

Dans un Istanbul apocalyptique, Emin Alper concocte un thriller psychologique haletant de bout en bout. Prix Spécial du Jury et Bisato d’Oro du Meilleur Réalisateur à la dernière Mostra de Venise.

SCENARIO / REALISATION : Emin ALPER

IMAGE : Adam JANDRUP

SON : Fatih AYDOGDU

MONTAGE : Osman BAYRAKTAROGLU

PRODUCTEURS : LIMAN FILM (TURQUIE), PAPRIKA FILMS (FRANCE), INSIGNIA YAPIM (TURQUIE)

DISTRIBUTEUR : NOUR FILMS

AVEC : Mehmet ÖZGÜR, Berkay ATES, Tülin ÖZEN, Müfit KAYACAN, Ozan AKBABA


LE RUISSEAU, LE PRE VERT ET LE DOUX VISAGE

 EGYPTE, 115 min

Yehia est chef cuisinier. Avec son fils Refaat, passionné de recettes et de saveurs, et son cadet Galal, coureur de jupons, ils préparent des banquets pour des cérémonies de fête. Lors d’un mariage paysan orchestré par Yehia et ses fils, au cours duquel se dévoileront des amours secrètes, un homme d’affaires de la région et sa riche épouse proposent de racheter leur commerce. ‎

Le dernier film du grand réalisateur égyptien. (Mercedes, La Ville, La porte du soleil, Femmes du Caire, Après la bataille) « Avec des actrices belles comme à Hollywood, des numéros de danse comme à Bollywood, le film est un spectacle réjouissant, sidérant… Un hymne à la liberté dont la radicalité se savoure dans l’allégresse générale. » Télérama

 

REALISATION : Yousry NASRALLAH

SCENARIO : Yousry NASRALLAH et Ahmad ABDALLAH

IMAGE : Samir BAHSAN

MONTAGE : Mona RABI

PRODUCTEURS : Ahmad EL SOBKY

DISTRIBUTEUR : PYRAMIDE

AVEC : Laila ELOUI, Menna SHALABY, Bassem SAMRA, Ahmad DAOUD…


THEEB, L’ENFANT DU DESERT

 JORDANIE, QUATAR, ANGLETERRE, 100 min

 

Péninsule Arabique, 1916, sous l’occupation britannique. Dans un campement bédouin, au coeur du désert, le jeune Theeb (le loup), 10 ans, vit avec son grand frère Hussein, qui lui transmet les traditions ancestrales. Une nuit, un officier britannique s’invite dans la communauté : Hussein accepte de le guider à la recherche d’un puits, sur la route de la Mecque.

 

Le premier long-métrage de fiction de Naji Abu Nowar est un palpitant récit d’aventures. L’initiation d’un enfant confronté à la cruauté des hommes et du désert.

SCENARIO : Naji Abu NOWAR et Bassel GHANDOUR

REALISATION : Naji Abu NOWAR

IMAGE : Wolfgang THALEr

SON : Dario SWADE

MUSIQUE : Jerry Lane

PRODUCTEURS : AL DAKHEEL, Bassel GHANDOUR, Nadine TOUKAN

COPRODUCTION : Nasser KALAJII et Laith MAJALI

DISTRIBUTEUR : JOUR2FETES

AVEC : Jacir EID, Hussein SALAMEH, Jack FOX, Hassan MUTLAG, Marji AUDEH

 

Cinéma Le jury du long métrage

 

Marie Christine Barrault Présidente du jury

Marie-Christine Barrault a joué dans plus de cinquante films, quarante télé­films et quarante pièces de théâtre. En sortant du Conservatoire, elle entame une carrière au théâtre sous la conduite de metteurs en scène exigeants, Jean-Louis Barrault, Maurice Béjart, Roger Planchon, Raymond Rouleau … Eric Rohmer lui offre son premier rôle au cinéma dans Ma nuit chez Maud et elle sera l’inoubliable interprète de Cousin, Cousine de Jean-Charles Tacchella qui lui permet d’être nommée pour l’Oscar de la Meilleure Actrice de l’année 1976.

Elle alterne alors le théâtre, le cinéma (Woody Allen, André Delvaux, Andrzej Wajda, Manoel de Oliveira, Denys Arcand, Pascal Thomas, Christophe Honoré) et la télévision (avec des réalisateurs comme Jean Lhôte, Claude Santelli, Michel Boisrond, Roger Vadim,…)

 

Laurent BENEGUI

Laurent Bénégui est romancier, cinéaste, et a été producteur de films. Il a publié onze romans, tous aux éditions Julliard (SMS, Le jour où j’ai voté pour Chirac, Mon pire ennemi est sous mon chapeau, Naissance d’un père…). Il a réalisé quatre long-métrages (Un Type Bien, Au Petit Marguery, Mauvais Genre, Qui perd Gagne !) ainsi que La nouvelle Blanche Neige, une comédie musicale pour la télévision. Il a également créé et animé pendant une quinzaine d’années la société Magouric Productions avec laquelle il a produit seize longs-métrages et cinquante courts-métrages.

 

Annie GREGORIO

La comédienne incarne des seconds rôles dans des épisodes de Maigret et de José­phine, ange gardien. On la retrouve égale­ment au cinéma dans Le Zèbre de Jean Poiret en 1992 ou Fantôme avec chauf­feur de Gérard Oury en 1996. Déjà nomi­née en 1991, 1993 et 2005, l’ac­trice reçoit fina­le­ment en 2002 le Molière du second rôle pour sa parti­ci­pa­tion dans la pièce Théâtre sans animaux. Annie Grégo­rio tient le rôle principal dans quatre épisodes de la série Crimes et bota­nique diffu­sée sur France 3.

 

Jean Didier VINCENT

Jean-Didier Vincent est un neuropsychiatre et neurobiologiste. Il a été professeur de physiologie à la faculté de médecine de l’université Bordeaux II puis à celle de l’université Paris XI, et a dirigé l’Institut de neurobiologie Alfred-Fessard du CNRS. Il est membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine. Il a publié de nombreux ouvrages dont Biologie des passions, La Chair et le diable.

 

Cédric APPIETTO

Comédien et musicien originaire de Corse, Il tourne entre autres sous la direction de Jacques Audiard (Un prophète), Julie Lopes-Curval (L’annonce), Richard Berry (L’immortel), ainsi que dans quelques séries comme Mafiosa, Engrenages, Malaterra… Il vient de terminer le tournage du prochain film de Thierry de Peretti qui s’intitulera Une vie violente.

 

Patrick MILLE

Il a tourné plus d’une trentaine de film sous la direction, entre autres, de Matthieu Delaporte, Francis Veber, Jan Kounen, Alain Corneau, Benoît Jacquot, Brigitte Röuan, Denis Dercourt… On l’a vu également à la télévision dans Les vivants et les morts de Gérard Mordillat, Clara Sheller de Alain Berliner, Huit jours en hiver d’Alain Tasma, et dans le cultissime Centre de Visionnage avec Edouard Baer. Il passe derrière la caméra avec Mauvaise fille, l’adaptation du roman de Justine Lévy, pour lequel Izia Higelin obtiendra le César du meilleur espoir féminin. Il vient de terminer son deuxième long métrage, Going to Brazil. Enfin, on le retrouvera dans le prochain Dany Boon, Raid Dingue.

 

Sandrine TADDEI

Sandrine Taddei est programmatrice d’émissions de radio et de télévision. Elle assure la documentation de « Paris Dernière » pendant huit saisons d’affilée. Elle devient ensuite programmatrice de « Regarde les hommes changer » sur Europe1, également animée par Frédéric Taddei. Elle collabore aussi à « Ce soir, ou jamais » sur France 3, au « Le Tête à tête » sur France Culture, au « Social Club » sur Europe1. Elle est en charge de la programmation de la nouvelle émission culturelle « Hier, aujourd’hui, demain » sur France2.

 

 

Partager sur ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Buffer this page
Buffer

Une réflexion au sujet de « La compétition du film méditerranéen et son jury »

  1. Bonsoir,
    Je lis avec plaisir les petits résumés des films proposés et espère que ceux-ci susciteront de l’intérêt car d’actualité malgré tout.
    Merci pour votre dévouement à la cause cinématographique et bonne chance pour cette nouvelle « cuvée ».
    Michèle BIANCHI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.