Le Grand débat

Samedi 3 octobre à 16h – Salle des congrès (Théâtre de Bastia)

« Les affreux dans l’Histoire »

Débat animé par Christophe Bourseiller.

Grand débat 2019 © Elisa Timotei

Les monstres attaquent cette année à Arte Mare ! Comme chaque année, c’est avec le Grand Débat que la thématique s’imposera pour huit jours de festival. Une rencontre animée par Christophe Bourseiller pour découvrir ou redécouvrir ces figures de monstres qui ont marqué notre temps, nos cultures et nos imaginaires… Bruno Fuligni, Hélios Azoulay, Philippe di Folco, Clémentine Portier-Kaltenbach et Antoine Albertini apporteront leur lumière à cet échange.

Bruno Fuligni Écrivain, historien, maître de conférences à Sciences Po, il est l’auteur de trente livres sur l’histoire politique et policière de la France. Ses derniers livres parus : Les affreux de l’Histoire (First), Les Rois fous de l’Histoire (First), Landru, l’élégance assassine (Le Rocher).

Philippe Di Folco est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages (romans, essais, dictionnaire thématique et poésie). Il est scénariste pour le cinéma et travaille entre autres pour Mathieu Amalric et Nicolas Saada. Il est professeur référent à l’IESA arts&culture et consultant pour la Fémis.

Clémentine Portier-Kaltenbach, Essayiste et chroniqueuse «histoire et patrimoine» en presse, radio, télé. Auteure de livres à succès, elle a reçu en 2010, le Prix du Guesclin du livre d’histoire pour Grands Zhéros de l’Histoire de France et en 2017 le prix Agrippa d’Aubigné du Livre d’histoire pour Embrouilles familiales de l’histoire de France. Son nouveau livre Un mot, un destin paraitra en octobre 2020 chez Albin Michel.

Antoine Albertini. Journaliste, correspondant du quotidien Le Monde en Corse, directeur de collection aux éditions JCLattès. Auteur de La femme sans tête (Grasset, 2013), Les Invisibles (2017), Malamorte (2019), Banditi (2020), tous trois parus aux éditions JCLattès.

Compositeur, écrivain, clarinettiste, homme de scène, Hélios Azoulay s’est produit dans toute la France (du Palais Garnier au Théâtre du Rond- Point), ainsi qu’à l’étranger (de l’Italie à l’Azerbaïdjan). Artiste insaisissable, il invente le « Suprême Clairon », dirige l’Ensemble de Musique Incidentale et interprète les musiques composées dans les camps de concentration. Sa discographie et son oeuvre musicale abordent la musique pour orchestre, la musique de chambre, mais aussi le jazz et la chanson. Essayiste, il a publié Scandales ! Scandales ! Scandales ! (JC Lattès), Tout est Musique (Vuibert) et L’enfer aussi a son orchestre (Vuibert). Sa poésie a été publiée dans la Revue Conférence, et son premier roman, Moi aussi j’ai vécu, est aux éditions Flammarion en 2020.