2021Appuntamenti

L’Economie du film

Publié

Galerie Noir et Blanc, samedi 9 octobre 16h30

Michaël Gentile, Alexandre Amiel, Caroline Adrian, Pierre Gambini, Paul Rognoni, Jean-François Vincenti, François Campana…

« Le cinéma est un art ; et par ailleurs, c’est aussi une industrie. » Sur quel versant de la formule de Malraux situer le producteur ? Jadis « poète de l’économie » selon Godard, est-il devenu un financeur sans âme ? Quelle est l’économie d’un film ? Comment se déroule la production d’une série? Quel est le rôle des chaînes dans le système de financement des films ? En quoi l’économie du cinéma est-elle différente de celle d’autres industries culturelles et doit-elle le rester?

Michaël Gentile

Michaël Gentile, ancien producteur de télévision (M6, Canal+, Paris Première) et directeur de Radio (Oui Fm, Radio Nova) fonde en 2003 THE FILM. La vocation de cette société de production est de produire un ou deux longs métrages par an en privilégiant, de manière éclectique, les films et les cinéastes aux univers affirmés.

THE FILM a reçu en 2010 le Prix IFCIC de la jeune société de production indépendante. Depuis Michael Gentile produit des auteurs réalisateurs confirmés (Julie Delpy, Julien Rappeneau), des cinéastes internationaux (Elia Suleiman, Atiq Rahimi) ainsi que de nombreux premiers films (comme Espion(s), L’Amour dure trois ans et Rosalie Blum).

En 2018, Michaël Gentile et Lauraine Heftler s’associent pour créer THE FILM TV. Ensemble, ils produisent des films et des séries s’inscrivant dans le prolongement de la ligne éditoriale de THE FILM, à destination des chaînes de télévision et des nouveaux acteurs de l’audiovisuel.

Macintosh HD:Users:jerome:Desktop:POURQUOI NOUS DETESTENT-ILS:PNDI Visuels:Alex 4.jpeg


Alexandre Amiel 

Alexandre Amiel est journaliste et producteur. Il a toujours ancré son travail dans l’incarnation et l’information décalée, tentant d’apporter un certain regard et une dose de subjectivité à une actualité souvent traitée de manière uniforme.Après avoir été journaliste et grand reporter pour l’agence Capa et Canal + pendant près de 10 ans – notamment au sein du « Vrai Journal » de Karl Zéro – il crée l’agence de presse Camera subjective en 2004. 

Au sein de sa société, il produit des émissions politiques telles que « N’ayons pas peur des mots » sur I-télé, « Bonsoir Monsieur le président » sur Jimmy, des programmes culturels comme « Esprits libres » sur France 2 et « 300 millions de critiques » sur TV5Monde, toutes deux présentées par Guillaume Durand ou encore « Made in France », documentaire-succès de la chaîne Canal + et vendu dans plusieurs pays. 

Ayant ces dix dernières années fait le choix de se concentrer sur son métier de producteur, Alexandre Amiel décide en 2016 de repasser devant la caméra pour l’un des épisodes de «Pourquoi nous détestent-ils?», série de documentaires qu’il a imaginée. A travers son itinéraire et son identité, il essaye de comprendre comment et pourquoi l’antisémitisme persiste en France aujourd’hui. Plus qu’une idée, sa dernière production est sans doute un devoir. 

Partager sur ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Buffer this page
Buffer