Arte mare

Panorama méditerranéen & les avant-premières

Panorama méditerranéen


Samedi8 octobre 19h 

CLASH, 97 min

EGYPTE

 

Le Caire, été 2013, deux ans après la révolution égyptienne. Au lendemain de la destitution du président islamiste Morsi, un jour de violentes émeutes, des dizaines de manifestants aux convictions politiques et religieuses divergentes sont embarqués dans un fourgon de police. Sauront-ils surmonter leurs différences pour s’en sortir ?

 

Réalisateur : Mohamed Diab

Directeur musical : Khaled Dagher

Producteur : Mohamed Hefzy

Scénario : Mohamed Diab, Khaled Diab

Avec Nelly Karim, Hani Adel, Tarek Abdel Aziz

Avec la participation de Arte France Aide aux Cinémas du Monde

Après Les Femmes du bus 678, premier long métrage remarqué et charge violente contre le machisme et le harcèlement sexuel, sorti fin 2010, Mohamed Diab sine à nouveau un film original, courageux et nuancé dont la sortie dans les salles égyptiennes cet été n’est pas passée inaperçue. Après les pressions du pouvoir pendant le tournage et les menaces de censure une fois achevé, le film a fait l’objet d’une campagne de discrédit relayée par une partie de la presse.

 


 Samedi 8 octobre 14h

LA PAPESSE JEANNE, 1h 35

FRANCE

 

LA PAPESSE JEANNE retrace le chemin d’une jeune demoiselle du IX siècle, fille d’un moine mendiant, élue pape et se faisant passer pour un homme. Parcourant l’Europe médiévale et explorant les multiples et surprenants visages de la chrétienté de l’époque, au départ naïve, légère et amoureuse, elle finit par prendre goût aux enjeux du pouvoir.

« Je voudrais que l’on se dise que Jeanne propose quelque chose de possible. C’est ce possible qui m’intéresse chez elle. Avec elle, le pouvoir ne descend pas du ciel pour être imposé aux hommes. Elle révèle aux autres leur propre puissance, elle fait de chacun de ses semblables un être possible. »

Avant La papesse Jeanne, tourné en Corse, Jean Breschand a réalisé plus d’une dizaine de courts-métrages et de documentaires. Nombreuses de ses réalisations portent sur des artistes tels que Douze tableaux de Thérèse Boucault, Machines épiphaniques, ou des cinéastes comme Le retour du Monde sur Theo Angelopoulos. Jean Breschand est également enseignant en études cinématographiques à l’Université d’Evry Val d’Essonne et Paris VII Saint-Denis et animateur du Festival du Documentaire de Lussas.

 

SCENARIO / REALISATION : Jean Breschand et François Prodromidès

IMAGE : Carlos Alvarez

SON : Graciela Barrault

PRODUCTEURS : La Huit Production / Cined production

DISTRIBUTEUR : Shellac Distribution

AVEC : Agathe Bonitzer, Grégoire Tachnakian Agathe Bonitzer, Grégoire Tachnakian, Sabine Haudepin, Jean-Emmanuel Pagni, Guy Cimino…

 


Dimanche 2 octobre 14h 

 

 APNÉE, 1h39 mn

FRANCE

 

Céline, Thomas et Maxence marchent toujours par trois. Comme la trilogie de la devise républicaine.
Ils veulent se marier, une maison, un travail, des enfants sages et manger tous les jours des huîtres.
Insoumis et inadaptés à une furieuse réalité économique et administrative, ils chevauchent leurs quads de feu et traversent une France accablée, en quête de nouveaux repères, de déserts jonchés de bipèdes et d’instants de bonheur éphémère.

 

SCENARIO / REALISATION :  Jean-Christophe Meurisse

IMAGE : Javier Ruiz

SON : Colin Favre-Bulle

MONTAGE : Carole Le Page

PRODUCTEURS : Ecce Films, Emmanuel Chaumet

DISTRIBUTEUR : Shellac

AVEC : Céline Fuhrer, Thomas Scimeca, Maxence Tual

 

Avec “Apnée”, en partie tourné en Corse et présenté en séance spéciale à la Semaine de la critique, Jean-Cristophe Meurisse et la troupe théâtrale des Chiens de Navarre, nous plonge dans un drôle de film à sketches.


Lundi 3 octobre 19h 

DOGS, 1h 44min

ROUMANIE

 

Roman est de retour sur les terres de son grand-père qu’il vient de recevoir en héritage. Alors qu’il décide de vendre cette propriété où rien ne pousse, des faits étranges le mettent sur la piste d’un trafic qui lie la police à une bande d’inquiétants braconniers.

 

Présenté à Un Certain Regard, ce premier long métrage de Bogdan Mirica a frappé par son originalité, inscrivant son récit dans les codes du western et de l’horreur. L’ambiance n’est pas sans rappeler celle de No Country for Old Men des frères Coen.

 

 

REALISATION: Bogdan Mirică

SCENARIO: Bogdan Mirică

PRODUCTION : Marcela Ursu

MONTAGE : Roxana Szel

Dragos Bucur, Gheorghe Visu.

 


 

Vendredi 7 octobre 21h30

LA VITA POSSIBILE, 1h47 min

ITALIE

 

À Rome, Valerio, un jeune adolescent, surprend un jour son père en train de violenter sa mère, Anna. Il sera longtemps hanté par cette vision. Suite à cette agression de trop qui a failli lui coûter la vie, Anna décide de partir s’installer avec Valerio à Turin, chez son amie Carla, avec l’espoir de prendre un nouveau départ : un pari qui exigera d’eux force et ténacité.

 

REALISATION: Ivano di Matteo

SCENARIO: Valentina Ferlan et Ivano di Matteo

 

IMAGE : Duccio Cimati

SON : Antongiorgio Sabia

MONTAGE : Marco Spoletini

PRODUCTEURS : Rodeo drive, Barbary films, RAI cinéma

DISTRIBUTEUR : Bellissima Films

AVEC: Margherita Buy, Valeria Golino, Andrea Pittorino, Bruno Todeschini

 

La vita possibile le nouveau film de Ivano De Matteo, après Gli equilibristi et I nostri ragazzi revient sur les difficultés de la vie de famille. «Dans les autres films, il s’agissaient de familles sans histoires qui explosaient à l’improviste, là on part d’un drame pour arriver à une renaissance. » Un film émouvant, bien mené, sensible et une vision originale de Turin.

 


Samedi 8 octobre 16h

LE CLIENT, 2h05min

IRAN

 

Contraints de quitter leur appartement du centre de Téhéran en raison d’importants travaux menaçant l’immeuble, Emad et Rana emménagent dans un nouveau logement. Un incident en rapport avec l’ancienne locataire va bouleverser la vie du jeune couple.

 

Après Une séparation puis Le Passé, le cinéaste iranien Ashgar Farhadi aborde avec son huitième film Le Client un nouveau drame psychologique. Derrière cette histoire de couple qui vacille, ce sont bien sûr les postures et impostures de la société iranienne que le cinéaste nous donne à voir. Prix du scénario et Prix d’interprétation masculine à Cannes.

 

SCENARIO / REALISATION : Asghar Farhadi

IMAGE : Hossein Jafarian

SON : Hossein Bashash, Yadollah Najafi

MONTAGE : Hayedeh Safiyari

PRODUCTEURS : Alexandre Mallet-Guy

Asghar Farhadi

Produit par Memento Films Production/Asghar Farhadi Production

DISTRIBUTEUR : MEMENTO FILMS

AVEC : Shahab Hosseini, Babak Karimi, Mina Sadati, Taraneh Alidoosti

Partager sur ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Buffer this page
Buffer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.