Panorama méditerrannéen

LES INVISIBLES : Ouverture du festival

Les invisibles de Louis-Julien Petit en Avant-Première !

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !
Au départ, le poignant documentaire de Claire Lajeunie, Femmes invisibles – Survivre dans la rue (2015) et son livre Sur la route des invisibles, entre-temps Louis-Julien Petit décide de passer un an comme bénévole en centres d’accueil pour femmes, à Grenoble et Paris, pour comprendre ces situations et trouver le juste ton. À l’arrivée, un film bouleversant mais plein d’humour qui évoque le quotidien de ces femmes invisibles et délaissées. Au casting, Corinne Masiero, Audrey Lamy et une quinzaine d’actrices non-professionnelles ayant connu la rue. Le réalisateur de 34 ans, salué pour Discount en 2015, n’a pas avec Les Invisibles, son second long métrage de fiction, choisi la facilité.

AVEC Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noemie Lvovsky, Deborah Lukumuena….

EN LIBERTÉ !

DE PIERRE SALVADORI
PRIX SACD. 1H47

Yvonne, jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux qu’elle croyait mais un véritable ripou. Déterminée à réparer les torts commis par ce dernier, elle va croiser le chemin d’Antoine injustement incarcéré par Santi pendant huit longues années. Une rencontre inattendue et folle qui va dynamiter leurs vies à tous les deux.
Le festival de Bastia a présenté tous les films de Pierre Salvadori et on lui doit nos plus réjouissantes soirées. Les éclats de rire partagés résonnent encore dans nos mémoires. En liberté ! Le huitième long-métrage du réalisateur des de Cible émouvante, des Apprentis, Hors de Prix … est bien sûr une nouvelle comédie hilarante mais pas que… L’art du rythme, un sens aigu de la dérision se conjuguent avec la poésie pour nous entraîner vers l’émotion et le rêve.

DIAMANTINO

DE GABRIEL ABRANTES ET
DANIEL SCHMIDT 1H32

Diamantino, icône absolue du football, est capable à lui seul de déjouer les défenses les plus redoutables. Alors qu’il joue le match le plus important de sa vie, son génie n’opère plus. Sa carrière est stoppée net, et la star déchue cherche un sens à sa vie…
« Une combinaison de science-fiction, de film d’horreur, de polar et de comédie romantique.
Un conte de fées noir pour adultes. » Un premier long-métrage explosif ! Grand Prix de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2018

THE TOWER

DE MATS GRORUD 1H14

Wardi, une jeune palestinienne de onze ans, vit avec toute sa famille dans le camp de réfugiés où elle est née. Sidi, son arrière-grand-père adoré était l’un des premiers à s’y être installé après avoir été exproprié de son village en 1948. Le jour où Sidi lui donne la clé de sa vieille maison en Galilée, elle s’attriste à l’idée qu’il ait perdu l’espoir d’y retourner un jour. Un voyage historique donc, mais aussi initiatique.
Dans la lignée de Valse avec Bachir, The Tower, premier film émouvant servi par de judicieux choix d’animation évoque quatre générations de réfugiés palestiniens dans un camp au Liban. Le présent est réalisé par des marionnettes animées en stop-motion. Les animations qui concernent le passé sont réalisées en 2D. Des dessins plus rudimentaires qui reflètent les souvenirs, plus flous que le réel. Un voyage historique donc, mais aussi initiatique.

SILVIO ET LES AUTRES (LORO)

DE PAOLO SORRENTINO 2H30

Il a habité nos imaginaires par la puissance de son empire médiatique, son ascension fulgurante et sa capacité à survivre aux revers politiques et aux déboires judiciaires. Il a incarné pendant vingt ans le laboratoire de l’Europe et le triomphe absolu du modèle libéral après la chute du communisme. Entre déclin et intimité impossible, Silvio Berlusconi incarne une époque qui se cherche, désespérée d’être vide.
En totale avant-première le dernier film du grand réalisateur italien après, entre autres, Il divo, Prix du Jury du Festival de Cannes et La grande bellezza, Golden Globe et Oscar du meilleur film étranger.

LE GRAND BAIN

DE GILLES LELLOUCHE 2H02

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins.
Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie…
Après avoir coréalisé Narco et le film à sketchs Les Infidèles aux côtés notamment de Jean Dujardin, Gilles Lellouche signe ici son premier long métrage en solo sélectionné au festival de Cannes.
Un casting de rêve pour une comédie drolatique.
La bande son du film puise son essence au coeur des années 1980 : on y retrouve Tears For Fears (Everybody Wants To Rule The World), Phil Collins et Philip Bailey (Easy Lover), Olivia Newton-John Travolta (Physical) ou encore Imagination.

FEU ROUGE

DE SOUAD AMIDOU 17 MINUTES

Au coeur de la France profonde, dans un petit village désert doté d’une vingtaine de maisons et d’une rue principale, un bureaucrate de la Ville débarque en plein milieu du Conseil Municipal. Il confirme que, suite à une décision prise en haut lieu et afin d’assurer une meilleure sécurité sur les routes de France, un feu rouge sera installé en bordure de la rue Principale, au centre du Bourg.
Progrès technique ou perte d’identité?
Deux conceptions du monde se rencontrent et le village s’anime.
Après un premier court métrage Camille et Jamila, la comédienne réalisatrice nous a offert Rendez-vous avec Ninette présenté lors d’une précédente édition d’Arte Mare. Nous la retrouvons pour ce troisième opus, une comédie, en compagnie de Christophe Bourseiller.

LES CHATOUILLES

D’ANDREA BESCOND 1H43

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle de Gilbert, un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles »? Une fois devenue adulte, Odette libère sa parole, et se plonge corps et âme dans sa carrière de danseuse, dans le tourbillon de la vie…
Ce film inspiré de l’histoire d’Andréa Bescond. On découvre la jeune Odette, emmenée dans une pièce pour « jouer à la poupée » par son violeur et comment ses parents, ne se doutent de rien. Puis on la voit adulte, en prise avec ses démons, mais réussissant à enfin parler des viols dont elle a été victime. Va commencer pour elle un long chemin pour se réconcilier avec elle-même et l’enfant qu’elle a été, quitte à aller contre sa propre mère, qui remet en doute sa parole.

CROSS

DE IDIR SERGHINE 43’31

Serge a derrière lui une carrière de pilote de motocross dont il porte les stigmates. Boiteux, il ne peut plus piloter mais rôde encore sur les circuits. Incapable d’abandonner son ancienne vie, il ne voit pas que sa relation avec Elsa se désagrège, qu’en réalité tout son monde s’écroule.
Après des études de philosophie et un passage par le journalisme, c’est vers le cinéma qu’Idir Serghine se tourne et il réalise plusieurs courts et moyens métrages de fiction sélectionnés dans divers festivals et diffusés sur les chaînes nationales.
Il est co-président de l’ACID.

GOOD MORNING

DE BAHIJ HOJEIJ 1H20

Tous les matins à la même heure, deux octogénaires, un ancien général des forces de sécurité intérieur et un ancien médecin de l’armée libanaise se retrouvent au même bar pour siroter leurs cafés et faire des mots croisés.
Les deux amis considèrent cette activité comme un « travail » qui est supposé les protéger de la perte de la mémoire. Un grand écran, accroché au mur, diffuse les nouvelles des différents actes terroristes dans le monde.
Bahij Hojeij est un documentariste de renom mais aussi un réalisateur de fictions qui signe après La Ceinture de Feu et Que vienne la pluie un troisième long métrage produit par De Gaulle Eid (Cined)

CAPHARNAÜM

DE NADINE LABAKI
2H30 PRIX DU JURY, 2018
INT. TRIBUNAL

ZAIN, un garçon de 12 ans est présenté devant le JUGE.
LE JUGE : « Pourquoi attaquez-vous vos parents en justice ? »
ZAIN : « Pour m’avoir donné la vie. »
Actrice, scénariste et réalisatrice, Nadine signe avec Caramel, son premier long métrage, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2007 le plus grand succès international du cinéma libanais. Elle revient à Cannes en 2011 avec Et maintenant on va où ?, fable universelle sur la tolérance. Capharnaüm fait entendre la voix de l’enfance maltraitée, des migrants et des sans-papiers.

LOLA ET SES FRÈRES : Clôture du festival !

en présence de Jean-Paul Rouve

Lola a deux frères : Benoit, qui se marie pour la 3ème fois, et Pierre, qui débarque en retard au mariage… Excuses, reproches, engueulades, brouilles, chacun essaye de vivre sa vie de son côté. Benoit va devenir père sans y être prêt. Lola fait la rencontre de Zoher alors qu’elle s’occupe de son divorce. Quant à Pierre, ses problèmes professionnels s’enveniment. Tout dans leur vie devrait les éloigner, mais ces trois-là sont inséparables.