Compétition CorseFilms 2021

Sale tête ce gamin

Publié

Dimanche 3 octobre à 16h30 au cinéma le Régent

En présence du réalisateur

de Serge Bonavita (52 min) – Documentaire 

Le 24 mai 1990, Eric Bonavita, 33 ans, meurt d’une overdose d’héroïne à Paris. Vivant à 2000 à l’heure, ce musicien punk-rock avait bousculé la Corse des années 80, en pleine effervescence politique nationaliste. Normal que ses amis le surnomment alors « Speedo ». Agitateur inspiré, Eric/Speedo était aussi mon frère ainé. Ensemble, à Ajaccio, ville de naissance de Napoléon et avec toute une génération, comme celle de millions de provinciaux, d’insulaires et de ruraux disséminés à travers le monde, nous nous sommes pris la vague punk en pleine gueule et cela a déterminé le cours de nos vies.

SCÉNARIO Serge Bonavita
SON Graciela Barrault
MUSIQUE  Erick Bonavita, Serge Bonavita et Dominique Lameta
MONTAGE Anastasia Mordin
PRODUCTION / DIFFUSION De Gaulle Eid et Jean-Mathieu Massoni


Partager sur ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Buffer this page
Buffer